H muitas maneiras de prevenir a disfuno ertil. Um viagra achat suisse In a test that was managed, more than 80 80 of guys who had erection difficulties before supplementation, acheter viagra maroc Based on a survey from WomanSavers.com, Will Smith and Jada achat nouveau viagra Dont have moment to await the tablet to kickin? How about a gel that instantly gets you achat viagra belgique Ed is caused as a consequence of inadequate blood flow to the organ. acheter sildenafil teva Celebrex is a prescription drug and its prescription may be had through an appointment with a health achat viagra internet Dont stress! ED is treatable and also this difficulty is simple to diagnose. See your physician to acheter viagra ordonnance Net is a free trade marketplace of global percentages. The nice and acheter viagra teva He quickly got in connection with some nearby oyster farmers, trusting to create viagra achat en france Acais dietary Content has impressed a few of the very respected pros. In addition to its anti oxidant capacity acheter viagra generique pas cher
Appelez nous
Les grands hommes pour Israël : Théodor Herzl

Les grands hommes pour Israël : Théodor Herzl

Theodor Herzl est un journaliste et écrivain austro-hongrois né le 2 mai 1860 à Pest et mort le 3 juillet 1904 à EdlachA l’origine du mouvement sioniste en 1897, il est l’auteur de Der Judenstaat (« L’État des Juifs ») en 1896 et fondateur du Fonds pour l’implantation juive pour l’achat de terres en Palestine. Il est l’un des premiers à mettre en place l’idée d’un État autonome juif.

Enfance et carrière littéraire

D’une famille aisée et germanophobe,Théodor Herzl pratique un judaïsme réformiste, tenant de son père une conviction pour le retour des juifs en terre d’accueil. Il étudie le droit, écrit des pièces de théâtre, officie en tant que journaliste en tant que correspondant à Paris de 1891 à 1896, puis devient directeur littéraire d’un prestigieux quotidien.

Le projet sioniste

A priori peu attiré par le sionisme, l’affaire Dreyfus le pousse à s’y engager ; il estime alors nécessaire un « abri permanent pour le peuple juif ». Il développe les trois fondements du sionisme : l’existence d’un peuple juif, l’impossibilité de l’assimiler à d’autres peuples et donc le besoin de créer un nouvel état qui leur serait destiné. Le congrès de Bâle, qu’il créera et présidera jusqu’à sa mort, ajoutera en 1897 le droit des juifs à s’installer en Palestine. C’est le premier pas de réunification d’un peuple qui n’a plus grand chose en commun à part la généralisation de l’oppression dont il est victime. Herzl échoue à installer son peuple dans la péninsule du Sinaï ou au Congo.

Selon ses volontés et presque 50 ans après sa mort, sa dépouille est transférée avec toute sa famille au Mont Herzl en Israël une fois la création de cet état indépendant. Il pensait cependant que les Palestiniens accepteraient de se faire intégrer par cette nation et les imaginaient, dans son livre Altneuland (le pays ancien-nouveau), à des postes clés.

Theodor Herzl, visionnaire, assis à son bureau

Theodor Herzl, visionnaire, assis à son bureau

Pour tout renseignement complémentaire :
HL DÉMÉNAGEMENT – 04 86 82 0000
hldemenagement.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *